Décès du docteur Wallid al Moallem, ministre des Affaires étrangères de la République Arabe Syrienne

Décès Walid Al Moallem

« Nous publions l’article de Monsieur l’ancien Ambassadeur Michel Raimbaud paru dans la revue Afrique Asie le 16 novembre 2020. Cet article n’engage que son auteur et ne saurait engager l’AFS qui de par ses statuts est liée par une obligation de neutralité et d’indépendance ».

***

Préalablement à cet article, nous publions ici le message de condoléances envoyé par le Président Didier Destremau aux autorités diplomatiques syriennes.

« L’association d’Amitié France-Syrie (AFS) s’associe à la peine du peuple syrien pour la disparition du docteur Wallid al Moallem, son ministre des Affaires étrangères. Elle reconnait le rôle éminent que cet ardent patriote a tenu pendant des années difficiles, et ses qualités de sang-froid et de courtoisie dans ses rapports humains. L’AFS regrette qu’il se soit éteint sans avoir connu la paix pour laquelle il a inlassablement œuvré ainsi que le rapprochement de son pays avec la France qui est le vœu le plus cher de notre association ».

Réponse de Mr Mohammad ABU DALLA (Chargé d’Affaires a.i)

« Monsieur Didier Destremau,

Je vous remercie infiniment pour vos condoléances que vous avez bien voulu m’adresser suite à la disparition de M. Walid AL MOUALEM, Vice – Premier ministre, ministre des Affaires étrangères de la République arabe syrienne.

J’étais très touché ainsi que la famille de notre cher disparu et le gouvernement syrien par les marques de sympathie et d’amitié, que vous nous avez témoignées dans ces moments difficiles.

Je saisis cette opportunité pour vous adresser en mon nom personnel et au nom de l’équipe de l’Ambassade mes sincères remerciements d’avoir pris part à notre peine et je vous souhaite bonheur et bonne santé.

Cordialement,

Mohammad ABU DALLA (Chargé d’Affaires a.i) »

****

Par Michel Raimbaud

Rarement on aura vu un ministre des affaires étrangères mériter à tel point son nom. D’un calme olympien, toujours maître de lui-même, ayant le sens de la répartie brève mais incisive, il était par excellence le professeur, le maître, celui qui enseigne. Courtois et ferme, c’était également un diplomate né, et bien né. Lire la suite….

Amis de la Syrie, nous avons besoin de vous !

Amis de la Syrie

Nous avons besoin de vous !

Ce pays que nous aimons tant s’enfonce dans les crises. Elles sont alimentaire, financière, sanitaire… Les réfugiés ne reviennent qu’au compte goutte et demeure encore une poche tenue par les djihadistes. Les États Unis imposent leur loi César qui étrangle la population.

Nous avons besoin de votre appui pour faire bouger les lignes et notamment convaincre notre gouvernement de tourner la page et de rétablir des relations avec ce pays qui était si proche de nous.

Rejoignez nous.

L’AFS qui milite dans ce sens a besoin de toutes les compétences et les bonnes volontés.

Communiqué de l’AFS en raison de la pandémie liée au coronavirus

Amis syriens, amis de la Syrie,

Tout laisse à penser que la crise sanitaire que nous traversons va durer. Tout laisser à penser aussi que les préoccupations de nos gouvernants sont, aujourd’hui, à cent lieues de notre souhait de voir les relations entre Paris et Damas, s’améliorer et redevenir « normales ». Qu’elles sont concentrées sur notre pays qui souffre et non sur les affres que connaissent nos amis syriens.

Rien de nous empêche de manifester notre solidarité envers les Syriens qui continuent à endurer depuis neuf années les dures souffrances d’une guerre atroce et qui doivent également lutter, comme nous, contre le Covid 19 qui risque de faire des ravages en Syrie par manque de moyens dû à l’embargo sur les médicaments et les produits de première nécessité, mais aussi par insuffisance des structures hospitalières qui pour de nombreuses d’entre elles ont été détruites par la guerre.

C’est dans ces moments qu’il faut faire preuve de générosité et de solidarité envers les Syriens par l’entremise des associations humanitaires de votre choix opérant en Syrie.

Cela ne signifie en rien qu’il faut abandonner nos objectifs ou croire qu’ils sont devenus hors de portée. Le court et moyen terme est une chose et le long terme, celui qui façonnera notre avenir, une autre qui demeure beaucoup plus importante.

Il nous faut donc nous préparer et pour cela serrer les rangs, grandir, justifier notre existence, fourbir nos arguments et élargir le champ de nos contacts.

Certes, il peut paraître abusif en ces temps turbulents où chacun se calfeutre, applique les règles édictées pour se cuirasser et protéger les autres de penser à ce pays lointain ! Mais justement, confinés comme nous le sommes, nous pouvons réfléchir, échafauder des méthodes afin que la normalité revenue, nous soyons en ordre de bataille.

Confinement ne veut pas forcément dire isolement, alors envoyez-nous vos témoignages, vos idées, vos écrits, vos photos, que nous publierons dans la mesure du possible sur notre site et sur les pages de nos réseaux sociaux.

Inventons un monde meilleur, donnons de la profondeur au mot amitié.

Veillez à votre santé, condition sine qua non pour l’efficacité de notre association

Tenons bon !

 

Patrice Mouchon                                                    Didier Destremau
Ancien Président de l’AFS                                        Président de l’AFS